Le 18° siècle -II-

La Peinture sous la Révolution et le Directoire

Les Droits de l'Homme institués dès le début de la Révolution introduisent dans la vie artistique, en particulier, l'égalité de artistes et le rejet des Académies, seules détentrices de l'Art officiel, jusque là. Désormais tout artiste peintre, sculpteur, écrivain,etc. peut exposer, publier son oeuvre. Cette dernière se répand dans la bourgeoisie grâce au mécénat.

Les sujets choisis par les peintres pendant la Révolution proprement dite relatent les grands moments:
Prise de la Bastille, "Réunion des Etats Généraux, la victoire de Valmy, etc. Quant aux caricatures, elles instruisent le peuple sur sa condition.

Au style rococo précédent succède le style néo-classique. Les expéditions de Bonaparte en Egypte, la découverte des sites archéologiques inspirent les artistes qui voient dans les grandes figures de la Révolution les héros de l'Antiquité.

En outre, le portrait notamment masculin, s'éclaire d'un sourire, chose impensable au siècle précédent. Les modèles ne sont pas que des figures exemplaires mais peuvent appartenir à toutes les classes de la Société.

Enfin, Jacques Louis DAVID demeure le symbole même de la Peinture thuriféraire de la Révolution et surtout de l'épopée napoléonienne à venir.

.

/div>