Le siècle des Tudors

Les Vêtements

Les robes des reines étaient lourdes et massives. Brodées et garnies de pierres précieuses, elles participaient à la majesté et avaient pour but d'impressionner courtisans et ambassadeurs étrangers. En outre, les fauteuils devaient perdre provisoirement leurs accoudoirs afin de "contenir" la Reine et sa robe d'apparat. Le vêtement était constitué de parties détachables comme les manches, le col, les parures, etc. Les boutons étaient purement décoratifs car les tissus tenaient avec des épingles ou des rubans.

Les femmes aisées étaient enfermées dans un corset, pour le torse et dans un vertugadin pour le bassin. Elles avaient ainsi l'apparence de deux triangles inversés se rejoignant , par le sommet, à la taille. Les robes étaient très longues et un bustier de cuir, voire en bois, aplatissait la poitrine. Cette dernière accusait la naissance des seins mais la pudeur imposait le port d'un voile de mouseline à cet endroit. Autour du cou, hommes et femmes de la haute société portaient une fraise souvent gênante lors des repas et que l'on fendait sur le devant.

Les cheveux sont portés libres avant le mariage mais ensuite ils doivent être dissimulés sous un bonnet ou un voile. Les novices sont les seules femmes à se couper les cheveux (avant la prise du voile). Catherine d'Aragon et Anne Boleyn avaient les cheveux si longs qu'elle pouvaient s'asseoir dessus. Les veuves portaient une guimpe (wimple) et une jugulaire, appelée barbe.

Les hommes portaient une barrette, souvent ornée d'une plume ou d'une escarboucle, une simarre ( sorte de soutane) en velours; un pourpoint ("doublet"), des bas ou chausses en lin ou en soie, des hauts de chausses ou culottes bouffantes; des jarretierres qui retiennent les chausses et de larges chaussures à bout carré. Le buste et le bassin formaient, à eux deux, cube imposant. Les nobles et riches bourgeois portent une dague au côté et des gants et une cape dégageant une épaule. Les bijoux masculins sont essentiellement des chaînes sur la poitrine, des bagues à tous les doigts et une montre de poche.



The ladies wore padded skirts held up with loops called fathingales. Over these went tight and stiff bodices which made it hard to breathe and colourful floor-length gowns.The head was covered with a coif, under the hat.Pattens covered the shoes to protect from dirty floors and streets. They were made of Wood and iron.

Rich men wore white silk shirts, frilled at the neck and wrists. Over this they wore a doublet and hoses. Rich people who wished to display their wealth wore garments made of fine wool, linen or silk and decorated with jewels or embroidered with gold thread. Moreover, another sign of wealth was the ruff round their neck.

Everyone wore their hair shoulder length. Poor people wore simple, loose-fitting clothes made from woollen cloth. Most men wore trousers made from wool and a tunic which came down to just above their knee. Women wore a dress of wool that went down to the ground. They often wore an apron over this and a cloth bonnet on their heads.

.....................................................