NAPOLEON

L'architecture monumentale

Dans le domaine architectural, Napoléon voit grand et se méfie pourtant des architectes et préfère solliciter le Génie ou les Ponts et Chaussées.
Plusieurs tendances apparaissent: les architectes qui poursuivaient la tradition du XVIIIème comme Peyre, membre de l’Institut, ou Brongniart et les tenants de l’antique comme Poyet (Corps législatif) ou Vignon.

Dans ce paysage officiel, deux hommes se distinguent: Percier et Fontaine,ils sont les élèves de Peyre et promeuvent le goût impérial. Dès 1800, Joséphine leur confiait l’embellissement de la Malmaison. En 1805, Napoléon leur confiait le réaménagement du Louvre.En 1813, Fontaine devint premier architecte de Napoléon.

L’œuvre architecturale de l’Empire nétait pas achevée à la chute de l’Empire (l'Arc de Triomphe). D’autres ont été abandonnées comme la liaison Louvre-Tuileries,le palais du roi de Rome). Cependant la Rome impériale apparaît dans les proportions et la pureté des lignes comme le palais Brongniart, la Madeleine, le Palais Bourbon).

En outre, ce sont des techniques nouvelles de construction, avec des matériaux plus modernes comme le fer dont Napoléon préconisa l’emploi pour les ponts (la passerelle des Arts). En 1802, la percée de la rue de Rivoli relie l’Est à l’Ouest de la capitale.

Cette dernière s'aère avec deux nouvelles Places qui se substituent aux prisons du Châtelet et de la Bastille. Le Baron Hausmann s'en inspirera quelques décennies plus tard.