NAPOLEON

Les classes sociales



La société sous l'Empire est toujours constituée par le monde de la terre, car les grosses fortunes investissent dans le foncier. Aussi l'essentiel de la population est rurale. En 1812, sur 31 851 000 Français, 22 251 000 sont des ruraux Le blocus imposé par les adversaires de Napoléon obligent ce dernier à développer la culture de la betterave (les Antilles ne fournissent plus le sucre).La nouvelle culture du maïs et celle du blé assurent la production du pain.

La culture du coton favorise l'industrie naissante avec des industriels comme Richard Lenoir ou les frères Ternaux. L'industrie chimique et celle des armes et de la poudre ne sont pas en reste. Les ouvriers, mieux payés et rarement en chômage contribuent à l'amélioration du niveau de vie général, tout au moins pendant les dix premières années du règne de Napoléon.

En outre,les nouvelles liaisons routières entre la France et ses pays vassaux favorisent le mouvement des troupes et les échanges commerciaux.

En 1808 Nappoléon crée une nouvelle aristocratie. Elle est formée par les émigrés royalistes amnistiés et qui récupèrent leurs biens et par les nouveaux anoblis par l'empereur, pour services rendus à la Nation. En effet, la nouvelle noblesse, contrairement à l'ancienne, est largement ouverte au mérite et au talent, et ne dispose pas de privilèges.

Quant à la bourgeoisie elle bénéficie des institutions politiques et universitaires qui lui réservent l'accès aux fonctions administratives. La multiplication de ces fonctions lucratives, les encouragements de l'Empereur aux industriels, aux négociants et aux financiers, et la prospérité générale concourent à son essor.

....................................

............................................La charité