NAPOLEON

Les débuts du Romantisme

Germaine DE STAËL, qui est la fille de NECKER, Ministre de Louis XVI, a introduit en France le Romantisme allemand en faisant connaître GOETHE et Schiller, dans son ouvrage intitulé "De l'Allemagne".

Ce Romantisme s'est également manifesté dans d'autres contrées septentrionales comme en Ecosse avec Ossian (ou Oisín, signifiant « petit faon » en irlandais). Ce barde écossais du III° siècle serait l'auteur d'une série de poèmes dits « gaéliques » traduits et publiés en anglais entre 1760 et 1763 par le poète James Macpherson; ils eurent un énorme retentissement dans toute l'Europe.

En France,le romantisme est avant tout une révolte contre un monde de plus en plus matérialiste, où la bourgeoisie, de plus en plus riche et de plus en plus puissante, impose un conformisme désespérant en définissant ce que doivent être le bon goût et les bonnes mœurs. Cette révolte dénonce un avenir qui ne promet plus rien et l’ennui, le dégoût qu’on sent en soi. C'est également une révolte contre le rationalisme qui bride les sentiments et enfin, contre le siècle tout entier.

Napoléon soumettra la presse et la littérature à une étroite censure. Chateaubriand est l'inventeur de la mélancolie moderne (selon Theophile Gauthier»)