http://tnhistoirexix.tableau-noir.net/images/la-patisserie.jpghttp://tnhistoirexix.tableau-noir.net/images/la-patisserie.jpg La Société française au XIX°siècle.html

Le XIX°siècle

La Société française

L'instabilité territoriale se double d'une instablité économique et sociale. C'est le règne de l'argent-roi, magnifié par une bourgeoisie toute puissante mais aussi avide. Le terme nouveau de rentabilité supplante le travail artisanal par une parcellisation des tâches au sein de grandes entreprises industrielles. C'est le taylorisme importé des usines américaines Ford.

La bourgeoisie, de plus en plus puissante, exacerbe l'hostilié des ouvriers durement traités par les politiques eux-mêmes. L'émigration des paysans, forcée par la misère des campagnes, provoque une saturation du monde du travail et une crise du logement qui reste inaccesible à ce nouveau prolétariat peu instruit et très pauvre. Aussi, les révolutions de 1830, de 1848 et surtout de 1870 sont de plus en plus violentes, d'autant qu'elles s'appuient sur les nouvelle idéologies comme celles de Proud'hon, de Saint-Simon, de Fourier et bientôt de Marx.

Quant au catholicisme social de Lammenais il est alors tiraillé entre son message évangélique (la solidarité des hommes par le partage des richesses) et une hiérarchie ecclésiastique, principalement recrutée dans cette même bourgeoisie triomphante!

Mais cette nouvelle société est également porteuse d'espoir en un avenir technologique et scientifique; ce dernier est encouragé par un écrivain visionnaire, Jules VERNE; il est incarné par des inventeurs encore très proches de l'esprit du siècle des lumières. Enfin la stabilité du franc-or assure le développement de l"économie.