La France sous la Renaissance

L'Art pictural

Au Moyen Age, les enluminures n'étaient pas une copie du réel mais une interprétation symbolique : les personnages les plus importants (rois, nobles, évêques, figures bibliques,etc.) étaient toujours plus grands que les personnages subalternes, de même que les édifices au côté desquels ils figuraient dans l'oeuvre.

A la Renaissance, l'effet de perspective réduit la taille des personnages, des maisons, des arbres, etc. avec la ligne de fuite et constitue ainsi une véritable révolution de la représentation picturale.

A cette époque on jugeait un homme à son érudition. Les peintres étaient plus inspirés par la représentation de personnages exceptionnels ou par des figures mythologiques dont le nu était un sujet central.

Peintres et sculpteurs n'hésitaient plus à représenter la beauté des corps humains dénudés. Michel Ange, Raphaël, Leonardo Da Vinci, ainsi que les flamands ont largement inspiré la peinture fançaise dans des thèmes non religieux comme les portraits.

François Clouet

L'Ecole de Fontainebleau