Le XVII° siècle

Les grands sculpteurs

L'Art Baroque de Puget et de Nicolas Coustou s'oppose au classicisme de Girardon et de Coysevox, sculpteurs officiels de Fouquet puis de Louis XIV, le Roi Soleil. Au XVIIe siècle, la sculpture tomba dans l'exagération du pittoresque : le Bernin, l'Algarde, Puget firent palpiter le marbre et multiplièrent les accidents de la lumière et de l'ombre. "Il y a, dans la sculpture baroque, un mouvement dynamique et une énergie portés par les formes humaines; – celles-ci s’enroulent en volutes autour d'un tourbillon central, ou atteignent vers l’extérieur les espaces alentours."

Le mot "Baroque" vient du portugais barroco qui désigne un gros rocher de granite à la rondeur irrégulière. Cette signification transposée à l'art traduit une réalité irrégulière, d'ordre minéral, dans le gigantisme d'une part, et d'autre part, dans la préciosité. Le style baroque commence en Italie aux alentours de 1580.

C’'est un art de la Contre-Réforme : il s'oppose au dépouillement ascétique des arts dans les temples protestants. Là, où ne figurent ni la représentation de la geste chrétienne, ni celle des saints, l'’Église catholique impose une vision exacerbée de la FOI. La dramatisation des scènes religieuses va aider à la communion spirituelle des croyants par leur une implication directe et émotionnelle. Des peintres comme Michel Ange ou des sculpteurs comme Le BERNIN ont profité largement des commandes de la Papauté.