Le XVII° siècle

Le classicisme en Littérature

Le classicisme se distingue par

-1- La langue française :
l'ordre et la Raison règnent dans la langue avec Vaugelas et sa grammaire.
La Grammaire
Le concept de dictionnaire naît de la nécessité de mettre de l'ordre dans la langue officielle afin de rendre intelligibles les décisions du souverain.
-2- L'art littéraire

Les œuvres classiques reposent sur une volonté d'imitation et de réinvention des œuvres antiques. Au héros cornélien, figure tragique qui domine ses passions s'opposent bientôt le bourgeois prétentieux et vain de Molière et les animaux, troublantes caricatures de la société française, de JEAN de LA FONTAINE, dans ses Fables.
RACINE défend le principe de la vraisemblance : les personnages et les situations dans lesquelles ils évoluent ne peuvent toucher le public que s'ils ne se placent pas hors du commun.

BOILEAU, dans son "Art Poétique", énonce les règles de la tragédie et de la comédie classiques. Il défend l'ideal classique "Que la nature donc soit votre étude unique, Auteurs qui prétendez aux honneurs du comique..."

LA ROCHEFOUCAULD et ses ""Maximes" ("Il y a dans la jalousie plus d'amour propre que d'amour",

LA BRUYERE et ses "Caractères" brossent un portrait de l' "honnête homme classique" dans ses extravagances comme dans ses passions.
>

François de MALHERBE (1555-1628)..François Duc de La ROCHEFOUCAULD< (1613-1680) ....................................

.............................................