Le Grand Siècle

Les Idees et le Pouvoir



Aux excès du pouvoir spirituel incarné à la fois par des ecclésiastiques trop dogmatiques et par des seigneurs peu scrupuleux un philosophe introduit la Raison dans les moeurs et dans les esprits : DESCARTES. Dans son "Discours de la Méthode" il développe un type de raisonnement logique et rationnel qui marquera durablement la pensée universelle.

Jean Armand DUPLESSIS dit RICHELIEU (1585-1642) par sa lucidité et son autorité rétablit l'ordre dans les finances du royaume et dans son gouvernement, soumis jusque là, aux caprices des féodaux et aux ambitions des protestants.
Protecteur des Lettres et des Arts, il fonde l'Académie Française.

Colbert (1619-1683)

Il entre au service du roi à la mort de son protecteur Mazarin, incite Louis XIV à disgracier son rival Nicolas Fouquet.
Inspirateur et promoteur d'une politique économique interventionniste et mercantiliste (ultérieurement désignée sous le vocable de colbertisme), il favorise le développement du commerce et de l'industrie en France par la création de fabriques et monopoles royaux et étatiques.

Jules Raymond MAZZARINI,dit MAZARIN, par sa diplomatie saura subvertir les derniers seigneurs féodaux au cours de la lutte contre la Fronde des Princes menée par les hommes de guerre TURENNE et le Grand CONDE.

Le cardinal de Richelieu avait aussi son propre conseiller le Père Joseph. Ce dernier assurait des missions diplomatiques au nom du cardinal; aussi, ses détracteurs l'avaient surnommé "l'éminence grise"; soit "éminence " titre donné à un cardinal et "grise" car le père Joseph portait la bure grise des Dominicains, ordre auquel il appartenait.

La Fronde
Le siège de La Rochelle