QUIZZ-GS
-1-La Préciosité et le Burlesque
-2-Mlle de Scudéry, auteur de Clélie
-3-Nicolas Boileau, dit Boileau-Despréaux (1636-1711) dans son "Art poétique"

Il est certains esprits dont les sombres pensées
Sont d'un nuage épais toujours embarrassées ;
Le jour de la raison ne le saurait percer.
Avant donc que d'écrire, apprenez à penser.
Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
L'expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.
-4-Claude Favre seigneur de Vaugelas(1585-1650) et son dictionnaire
(il donna quinze années pour les lettres "A jusqu’à I").
-5-Après le Molinisme, le jansénisme fustige les "arrangements" passés entre les monarques et leurs confesseurs :
(le trafic des indulgences).Pascal ramènel'homme à la simple réalité d'une créature de Dieu, loin des ors et des pailletttes!
-6-Louis XIV, le 18 octobre 1685, sous l'influence de Françoise d'Aubigné, adversaire acharnée de la Réforme, épouse de Scarron
devenue Mme de Maintenon(1635-1719)et qui épousa le Roi à la fin de sa vie .
-7-Michel de Montaigne, fils de grands négociants bordelais, auteur d'Essais célèbres.
-8-Sibylle Scève, poétesse et intellectuelle lyonnaise du XVIe siècle, parente de Claudine et du célèbre écrivain Maurice Scève (1501-1564)
qui est le représentant avec Louise Charlin Perrin Labé (vers 1525-1566), appelée aussi La Belle Cordière,
de l’école Lyonnaise qui comprend entre autres Claude de Taillemont, Charles Fontaine, Pontus de Tyard
-9-Philippe de Champaigne(1602-1674), d'origine brabançonne.En 1643, il se rapproche des milieux jansénistes
et devient le peintre de Port-Royal à Paris, puis de Port-Royal des Champs.
-10-Charles Lebrun (1619-1686), Premier Peintre du Roi Louis XIV, ou Pierre Mignard (1612-1695)( les"mignardises")
-11-Du portugais("barroco)qui désigne un rocher de granite aux formes irrégulières. Il symbolise la Contre Réforme
face à l'ascétisme et au dépouillement de l'art des artistes calvinistes.
-12-Pierre Puget, François Girardon, Nicolas Coustou ou Antoine Coysevox.
-13-Sébastien Le Prestre de Vauban(1633-1707. Son œuvre comprend 12 groupes de bâtiments fortifiés
et de constructions le long des frontières nord, est et ouest de la France.
-14-La mansarde, pièce aménagée sous un comble brisé
-15-André Le Nôtre (1613-1700) Roi des jardiniers et jardinier du roi, il est l'auteur du jardin « à la française ».
Il a fait de Versailles son chef-d’œuvre absolu.
-16-Jean Baptiste Lully (1632-1687), compositeur et violoniste de la période baroque, d'origine italienne.
-17-Une entaille dans les manches afin de faire aopparaître la chemise
-18-C'est une culotte aux jambes très larges
-19-Les petites oies
-20-Des talons carrés garnis de cuir rouge
-21-Peite toile fine dans laquelle on enfermait les crèmes de beauté?
-22-Mme de Montespan voulait dissimuler sa grossesse et devait donc lancer une mode plus confortable
-23-Un losange appellé "pointe de diamant", gravé ou sculpté dans le dossier d'une chaise
ou sur le panneau central d'un buffet, par exemple.
-24-André Charles Boulle (1642-1732), ébéniste, fondeur, ciseleur, doreur, et dessinateur
il fut le premier de son temps à appliquer du bronze doré à l'ébénisterie. -25-Le seigle dont on faisait un pain assez dur sous la dent
-26-Nicolas Fouquet (1615-1680), a ébloui et inquiété le Roi LouisXIV avec la somptuosité de Vaux le viconte
-27-François Vatel ou Fritz Karl Watell( 1631-1671), passé à la postérité pour s’être suicidé
pendant une réception. La livraison tardive d'un dessert à la pêche en a été la cause, dit-on.
-28-Le service à la Française: il réglait les dîners et les soupers d’apparat de la noblesse et les banquets officiels.
Les plats étaient tous présentés en même temps, du plus consistant au plus léger, car c'était la présentation qui comptait.
-29-Denis Papin(1647-1712). En 1679, Papin propose le Digesteur. C’est un cylindre de fonte robuste, où on fait monter
la pression de la vapeur, sans provoquer une explosion, grâce à la soupape de sûreté.
-30-Jean Baptiste Colbert (1619-1683)favorise le développement du commerce et de l'industrie en France par
la création de fabriques et monopoles royaux, étatiques.