Le Grand siècle

Les jardins



Le jardin classique est un jardin aux formes géométriques agrémenté de fontaines et de statues;
on a, ici, la recherche de la perfection formelle : l'oeil suit des lignes infinies ponctuées de pauses théâtrales sous la forme de labyrinthes végétaux, de scènes composées d'une statuaire à la gloire du Roi et conçues par Girardon ou Coysevox.

La statuaire et la taille des végétaux sont directement inpirées des jardins du nord de l'Italie. Mais, avec le Roi-soleil ils doivent évoquer une nature domptée et façonnée pour un monarque omnipotent.
Les travaux gigantesques et avant-gardistes comme la fameuse machine de Marly qui puise l'eau de la Seine et la renvoie dans le parc de Versailles, donnent à l'ensemble une majesté dont d'autre monarques européens s'inspireront.

Le classicisme s'exprime également dans l'horticulture: Jean-Baptiste de La Quintinie invente un art de la taille fruitière et des techniques de culture sur couche qui deviendront un exemple pour tous les jardins de production.

Enfin, notons la différence entre le jardin à la française, aux espaces et implantations rectilignes et dépouillées et le jardin à l'anglaise dont la composition et la disposition sont plus proches de la nature.