La France au XVIII° siècle -I-

Le siècle des lumières (1715-1789)



La fin du règne de Louis XIV (1715) est ternie par la bigoterie de Mme de Maintenon; celle-ci est l'épouse morganatique d'un souverain aigri et diminué par la maladie. Ce lent délin amplifie en France l'essor d'un nouveau mouvement intellectuel européen, très critique de l'asolutisme monarchique.

L'épicurisme puis le rationalisme s'emparent des philosophes et des intellectuels. Le développement de la science empirique et de ses applications technologiques pénètre les salons et les cafés littéraires. L'influence de l'Eglise decroît sensiblement: "Le siècle se veut éclairé par la lumière métaphorique des connaissances - et non pas par l’illumination divine" (Cf Wikipedia)

Les Arts eux-mêmes s'éloignent du classicisme.

Quant à la vie quotdienne des classes aisées la découverte de nouveaux produits agricoles importés des colonies, la légèreté de nouveaux tissus qui libèrent#ff99e6 les corps, tout contribue à secouer les institutions monarchiques : la Révolution française en sera l'aboutissement.

..........................................................
.......................................................... Vidéo réalisée par "Grand Palais Editions"