!Doctype html> Le vêtement masculin.html

Le XVIII°siècle

Le vêtement masculin

L'Homme est vêtu d'un justaucorps, de culottes courtes, d'une longue veste, et parfois d'un jabot blanc. Les vestes, généralement de brocart, étaient très ajustées en haut. En bas, elles s'évasaient du corps, laissant une place à l'épée qui atteignait le genou. Les manches sont ajustées et ornées de galons. La chemise se porte avec un gilet aussi long que la veste à boutonnage serré et avec des poches basses. Les hommes mettaient, sous les culottes serrées juste en haut des genoux, des bas de soie.

Les chaussures plates et noires avec une boucle finissaient la tenue.

Toutes les classes sociales ont mis ces costumes pendant le siècle entier, sans beaucoup de changements. La coiffure consiste en des rouleaux de cheveux couvrant les oreilles aussi appelés ailes de pigeon ; cette coiffure élaborée entraïne souvent le port de perruque. Entre les classes économiques et sociales, le style des vêtements ne différait pas vraiment ; mais c'était par les tissus qu'elles étaient facilement distinguées. Les classes supérieures utilisaient les soies, les brocarts et le velours pour les costumes et les robes, pendant que la classe ouvrière utilisait la laine et le coton qui étaient moins chers. Les vestes de la noblesse avaient des embellissements comme les broderies et des douzaines de boutons qui étaient considérés comme des bijoux. Les hommes des classes supérieures mettaient aussi des postiches blancs poudrés avec des boucles de cheveux près du visage et une queue. La classe ouvrière portait les vestes très peu ornées et les cheveux longs en queue de cheval nouée sur la nuque.